Manifestation

15 idées pour les Nuits de la lecture 2022

Le collectif Bordelle propose des lectures drag, à Bordeaux. - Photo Collectif Bordelle

15 idées pour les Nuits de la lecture 2022

Les Nuits de la lecture se tiennent du 20 au 23 janvier dans 2500 lieux dont plus de 1600 bibliothèques. Sur le thème d'"Aimons toujours ! Aimons encore !", le Centre national du Livre (CNL) organise pour la première fois cette sixième édition. De Facebook au Japon, d'Annie Ernaux à Alain Damasio, de la culture queer à un escape game, sélection d'événements dans les bibliothèques, librairies et lieux emblématiques du livre.

J’achète l’article 1.5 €

Par Pauline Gabinari ,
Fanny Guyomard ,
Adriano Tiniscopa ,
Créé le 19.01.2022 à 17h50 ,
Mis à jour le 30.01.2022 à 11h37

Horoscope littéraire

A la médiathèque ardéchoise de Jacques-Dupin, à Privas, les lecteurs s’amuseront à placer leurs mains sur deux capteurs. Bzz, elles conduisent l’électricité vers l’ordinateur où un programme informatique (sur une carte Makey Makey) tire au sort l’une des douze fiches d’un horoscope, liée à douze livres. Pour Peau d’homme, « Il va falloir faire preuve de ruse pour surprendre votre promis et en même temps découvrir les plaisirs de l’amour… », prévoient Ana Meunier et Emilie Florentin, les bibliothécaires diseuses de bonne aventure. On peut aussi tomber sur Le poison d’amour, d’Eric-Emmanuel Schmitt ou Une sirène à Paris de Mathias Malzieu. Pourvu qu’ils soient de bonne augure.

Lecture zoothérapeuthique

Un enfant lit une histoire… à un chien. C’est l’animation que propose la médiathèque intercommunale Gérard-Billy de Lagny-sur-Marne (Seine-et-Marne). Un par un, ils se rendront dans une salle où la médiatrice de l’association Alter Ego Zoothérapie les invite à lire à voix haute en s’adressant à Rambo, son littéraire canidé. « Cela permet de s’exercer à la lecture sans le jugement des autres et peut aider des enfants qui ont du mal à lire à se débloquer, même le temps d’une petite séance », espère la directrice Maud Lavalley. Les livres sont issus des collections adaptés aux troubles dyslexiques, mais la soirée est ouverte à tous.

Inventer des contes à l’oral

Les ateliers contes c’est aussi pour les adultes, assure la Bibliothèque Jacqueline de Romilly, à Paris, qui propose aux plus de 16 ans de créer collectivement un conte. Quatre heures d’atelier, entièrement à l’oral, pour une restitution à 18h aux visiteurs. « Les deux premières heures d'atelier sont consacrées à se connaître, à se libérer, à travers un échauffement physique et des exercices de créativité à deux, présente l’animatrice Eloïse Desseauve. Puis on définit collectivement un titre et on remplit un chaudron de papiers d’idées, que les participants vont tirer chacun leur tour. On en tire une histoire, que l’on raconte une deuxième puis une troisième fois… Des choses sont alors filtrées, oubliées, elle trouve son rythme. J’aime quand cela reste oral, car chaque conteur s’en empare, rien n’est figé », développe l’artiste. Seul le thème est imposé : l’amour.

Réfléchir avec des drag performers

On ne pouvait célébrer la Nuit sans drag queen, ces oiseaux de nuit qui rebattent les cartes du genre. La médiathèque de Mériadeck à Bordeaux propose une « Nuit de la diversité » rythmée d’ateliers et de lectures contre les stéréotypes proposées par des drags kings, queens, queers du collectif Bordelle. « La Nuit de la lecture à Bordeaux porte sur le thème de l'égalité dans l'amour. Alors comment penser l'égalité dans l'orientation sexuelle ? On peut, le temps d'une lecture, vivre un moment ensemble dans cet espace de liberté que propose la littérature », expose Marie-Pierre Rassat, chargée de l’action culturelle. Et quels livres : Orlando, de Virginia Woolf, Julian est une sirène de Jessica Love, Histoire du poil de Marie-France Auzépy et Joël Cornette, Soirée gay de Méluzine et Transbutch de Joyce Rivière. Lus par Andrea Liqueer, Vicky Lips, La Dech’, La Haine, Bergamote Lips, George Cockette et Narcisse.

Des lectures par des journalistes, ambassadeurs et youtubeuse

Pour les confinés (ou ceux qui ne peuvent se rendre à Tokyo), l’Institut français du Japon, en collaboration avec l’Institut français de Corée du Sud et le Bureau français de Taipei à Taïwan, propose d’écouter en direct sur Facebook, Youtube, Twitter et Instagram des textes autour de l’amour et du voyage. « Cette année, nous avons eu envie de réaliser des lectures avec la Corée et Taïwan. C’est l’avantage d’une Nuit de la lecture en ligne, qui permet aussi d’avoir des lecteurs en France et au Canada », se réjouit d’avance Cédric Riveau, responsable de l’événement à Tokyo. Cet avantage implique cependant de négocier les droits d’auteurs ou choisir un extrait libre de droits. Parmi les voix qui les incarneront, citons Mariko Kono, traductrice et professeure à l’université japonaise Sophia, qui récitera du Saint-Exupéry - Le Petit Prince. Elodie Maillot, journaliste à France Culture, a elle choisi Rhapsodie des oubliés, de Sofia Aouine. Sont également invités l'ambassadeur de France au Japon Philippe Setton (Le roman de Tristan et Iseut, chapitre XIX, de Joseph Bédier), son homologue japonais en France Masato Kitera (Pays de neige, écrit par Yasunari Kawabata) ou encore Paul Kavanagh l’ambassadeur d’Irlande dans l’archipel, qui lira Une histoire de divination de Lafcadio Hearn. La Youtubeuse coréenne Kim Winter, alias Winter Bookstore, lira un extrait d’A la recherche du temps perdu, de Proust.

Alain Damasio face à son public

En partenariat avec la librairie Au Brouillon de culture à Caen, la bibliothèque Alexis-de-Tocqueville invite dimanche 23 janvier, de 15 h 30 à 18 h 30, l'écrivain Alain Damasio. L'événement interactif avec le public prendra la forme d'une lecture-concert du roman de science-fiction Les Furtifs (La Volte, 2019) alternée d'un débat avec son auteur lui-même, Alain Damasio, suivi d'une séance de dédicaces.

Lectures à la bougie

Dans le Val d’Oise, l’Abbaye de Maubuisson rend hommage aux anciennes moniales de Maubuisson soumises à la clôture, en proposant une lecture dans la salle dite « des religieuses ». Dans la nuit, et à la seule lueur des bougies, la galeriste et écrivaine Barbara Polla se lancera dans une performance en solo pour trois heures de lecture autour du thème de l’enfermement. 

Plongée dans l’univers d’Elsa Triolet et Aragon

Qui de mieux pour célébrer l’amour que celui qui écrivit « Tes yeux sont si profonds qu'en me penchant pour boire/J'ai vu tous les soleils y venir se mirer » à sa bien-aimée ? La maison Elsa Triolet- Aragon à Saint-Arnoult-en-Yvelines organise à l’occasion des nuits de la lecture, une grande nuit dédiée aux mots d’amour. Au programme, concert piano-voix, déambulation théâtrale, visites commentées et librairie éphémère.

Passion simple en texte intégral

Pour ceux qui ont toujours rêvé passer la nuit aux côtés d’Annie Ernaux, rendez-vous le 22 janvier, à l’Institut mémoires de l’édition contemporaine (IMEC) dans le Calvados pour une lecture intégrale de Passion simple. La lecture sera réalisée par la comédienne Isabelle Carré qui tentera de transmettre à travers sa voix toute l’ambiguïté de ce que représentent les sentiments amoureux.

Répondre aux courriers du cœur

Après les lettres au père Noël, vient le tour des courriers du cœur. Pour les nuits de la lecture, le lieu Unique, à Nantes a invité Dominique Huet. Il animera dans l’après-midi un atelier de réponses aux petites annonces d’amour restées lettres mortes pour une lecture publique par le comédien David Humeau accompagné des dessins en live de l’illustratrice Karine Bernadou. 

Lectures de kamishibaï

Les éditions Little Urban proposent aux libraires de raconter deux histoires issues de leur catalogue par le biais de kamishibaï, une sorte de petit théâtre ambulant japonais permettant de faire défiler des illustrations au fil de l’histoire. Deux albums sont disponibles sous ce format : Mais que font les parents la nuit ? de Barroux et Le Taxi Baleine de Sandra Le Guen et Maurèen Poignonec. Pour l’instant, les librairies Chantepages (Tulle), Martelle (Amiens), Le neuf (Saint Dié des Vosges) et Comme dans les livres (Lorient) ont répondu à l’appel. Le chat miro (Concarneau), Au temps des livres (Sully sur Loire) et Le Préau (Metz) feront l’animation pendant les vacances de février.

Du théâtre (presque) de rue

La librairie Mollat à Bordeaux, en partenariat avec les éditions Folio, invite des élèves du Cours Florent à jouer derrière sa grande vitrine samedi 22 janvier à 15h. C'est donc derrière une devanture sonorisée de cette librairie bordelaise que ces jeunes boutures de comédiens et comédiennes interpréteront « des scénettes de Molière à l'occasion des 400 ans de sa naissance », explique Mathilde Mollat, responsable de la communication de la librairie. Une performance qui, espère la responsable de la communication, attirera l'attention des badauds et fera parler du dramaturge « de manière ludique ».

Jeu d'évasion et immersion dans une librairie 

En partenariat avec Hachette, la librairie Dialogues (Brest) organise dans ses couloirs un escape game sur le thème du mythique Arsène Lupin de Maurice Leblanc. « Ce n'est pas forcément le thème de cette année, qui est l'amour, mais on avait quoi qu'il en soit envie de faire quelque chose, étant donné le contexte sanitaire », précise Marion Watrass, chargée de communication à la librairie Dialogues. Une dizaine de panneaux « qui demandent un peu de réflexion » vont être installés à travers les rayons, l'idée étant, continue-t-elle, « de pouvoir faire en sorte que les gens se déplacent dans la librairie ». L'événement se déclinera en 2 sessions, ouvert au grand public à partir de 12 ans et s'adresse aux familles comme aux collégiens et lycéens.

Soirée hommage à Marie-Claire Blais

La librairie Violette and Co (Paris) rend hommage ce vendredi 21 janvier de 19 h à 20 h 30 à l'écrivaine québecoise Marie-Claire Blais, récemment disparue, en invitant notamment René de Ceccaty, son éditeur français au Seuil, et Suzette Robichon, éditrice et militante féministe, amie proche de l'écrivaine. Marie-Claire Blais a publié son premier livre La belle bête à l'âge de 20 ans, a tenu la plume 60 ans de plus, traduite dans de nombreuses langues. Christine Lemoine, une des créatrices de la librairie Violette and Co regrette ainsi que l'auteure, longtemps pressentie pour le prix Nobel, « ne soit pas plus appréciée ni plus connue en France ». Deux comédiennes seront également présentes pour faire (re-)découvrir les œuvres de Marie-Claire Blais. Clotilde Ramondou lira des extraits du livre Aux jardins des acacias (Seuil, 2014) et Estelle Aubriot aura entre les mains le temps de cette soirée le prix Médicis qu'avait reçu en 1966 l'écrivaine pour Une saison dans la vie d'Emmanuel.

Un atelier d'écriture en ligne sur Facebook

Ce n'est pas la première fois que Natacha Guiller, artiste, poète et performeuse, organise ce genre de sessions live « Post & Tag ». Mais en ces derniers temps de contexte pandémique, « ça a plus de sens », explique SNG, de son nom artistique. Elle animera dimanche 23 à partir de 21 h, ses différents réseaux artistiques. Et compte aussi sur la présence de ses ami.e.s pour réaliser cette histoire tissée de réponses spontanées qui formeront une grande conversation, co-signée pour sa forme finale qui sera consultable en ligne. « On se rapproche un peu de l'écriture automatique, de la transe chamanique. En plus, ça se déroule le soir. Les personnes y sont dans un état différent en général. », raconte Natacha Guiller. Les participants rédigeront donc collaborativement, sur Google Docs, un outil de traitement de texte en ligne.

Tout le programme des festivités ici.

Les dernières
actualités