Proclamation

Les lauréats des prix des libraires Payot

Les lauréats des prix des libraires Payot

Le prix des libraires suisses Payot a dévoilé ce vendredi 29 avril ses lauréats. Antoine Wauters est primé en « Littérature francophone » avec Mahmoud ou la montée des eaux, Mariana Enriquez en « Littérature traduite » pour Notre part de nuit, et William Daltymple en « Essais » pour Anarchie. L'implacable ascension de l'East India Company.

Par Adriano Tiniscopa ,
Créé le 29.04.2022 à 18h30

Les lauréats de la 4e édition des prix des libraires Payot ont été révélés ce vendredi 29 avril. Dans la catégorie « Littérature francophone », l'écrivain belge Antoine Wauters a été distingué pour Mahmoud ou la montée des eaux (Verdier, 2021). Dans la catégorie « Littérature traduite », l'auteure argentine Mariana Enriquez a été récompensée pour Notre part de nuit (Éditions du sous-sol, 2021). Dans celle « Essais », c'est Anarchie : l'implacable ascension de l'East India Company (Noir sur Blanc, 2021) sous la plume de l'universitaire écossais William Daltymple qui a été distingué.

Les prix récompensent des ouvrages parus entre août 2021 et mars 2022. Trois jurys composés de libraires ont d'abord sélectionné trente titres. Puis trois autres jurys de libraires également ont travaillé sur cette liste de nominés afin de les départager. « Ces prix récompensent trois ouvrages, en littératures francophone, traduite et en essais, qui se sont distingués par leur grande qualité narrative, d’analyse ou stylistique », explique le Prix des libraires Payot.

Catégorie « Littérature francophone » :

  • Lauréat 2022 : Antoine Wauters, Mahmoud ou la montée des eaux (Verdier, 2021)
  • Finalistes : Yann Brunel, Homéomorphe (Gallimard, 2022) et Kevin Lambert, Tu aimeras ce que tu as tué (Le Nouvel Attila, 2021)

Catégorie « Littérature étrangère » :

  • Lauréate 2022 : Mariana Enriquez, Notre part de nuit (Éditions du sous-sol, 2021) traduit par Anne Plantagenet
  • Finalistes : Gouzel Iakhina, Les enfants de la Volga (Noir sur Blanc, 2021) traduit du russe par Maud Mabillard et Gerd Brantenberg, Les filles d’Égalie (Zulma, 2020) traduit traduit du norvégien par Jean-Baptiste Coursaud

Catégorie « Essais » :

  • Lauréat 2022 : William Daltymple, Anarchie : l'implacable ascension de l'East India Company (Noir sur Blanc, 2021) traduit de l'écossais par France Camus-Pichon
  • Finalistes : Amos Reichman, Jacques Schiffrin. Un éditeur en exil (Seuil, 2021) et Guillaume Pitron, L’enfer numérique : voyage au bout d’un like (Les liens qui libèrent, 2021)

 

 

Les dernières
actualités