Un premier roman par jour

L'AJAR, "Vivre près des tilleuls", chez Flammarion

L’AJAR - Photo DR

L'AJAR, "Vivre près des tilleuls", chez Flammarion

Tous les jours pendant d'été, Livres Hebdo présente un premier roman de la rentrée littéraire 2016. Aujourd'hui, Vivre près des tilleuls de l’AJAR.

Par Agathe Auproux ,
Créé le 08.07.2016 à 18h28

"Cela faisait près de dix ans". C’est la première phrase du premier roman du collectif d’écrivains de l’AJAR (Association de jeunes auteur-e-s romandes et romands), qui sortira chez Flammarion le 17 août. Ecrit à partir d'un journal intime fragmentaire de la romancière suisse Esther Montandon désormais disparue, Vivre près des tilleuls évoque la mort de sa fille Louise, âgée de quatre ans.
 
L’AJAR livre un premier roman "bouleversant", "épuré" et "bluffant", d’après l’avant-critique de Kerenn Elkaim parue dans le Livres Hebdo du 27 mai, qui explique que "c’est par la magie de ce texte inédit qu’on pénètre l’univers de cette femme écrivaine" dont "la voix résonne pour nous conter la difficulté d’enfanter".
 
L’Association de jeunes auteur-e-s romandes et romands s’est constituée le 28 janvier 2012 à Genève. Ses membres partagent un même désir : celui d’encourager et d’offrir une visibilité à la création littéraire par le biais de projets collectifs (lectures, rencontres et publications). Ils sont 18 à avoir contribué à l’écriture de ce premier roman.

 

Les dernières
actualités